Inauguration-rocade-andohatapenaka-2

 

Le XVIème Sommet de la Francophonie est terminé. Il fait désormais partie de l’histoire. Les éloges ne tarissent pas quant à la qualité de l’organisation du Sommet. Mais pour en arriver là, il a fallu mobiliser des ressources aussi bien humaines que financières, construire des routes, réhabiliter certaines infrastructures… La liste est longue et pour ne citer que l’essentiel, il a fallu :

  • Construire 20 km de routes,
  • S’occuper de l’accréditation de 6 654 personnes dont 2 144 délégués pays
  • Encadrer 713 représentants des médias
  • Mobiliser 6 000 éléments des forces de l’ordre
  • Réserver 3 000 chambres dans 80 hôtels
  • Mobiliser 1 000 véhicules
  • 277 organisations internationales

Rien que pour la cérémonie d’ouverture, l’organisation a dû faire face à d’importantes sollicitations car ce jour-là, il y avait :

  • 1 229 invités
  • 309 délégués officiels
  • 475 représentants des médias
  • 100 organisateurs pour un total de 1 113 personnes.

Le bon côté de la chose est que dorénavant, on peut être certain que Madagascar a la capacité d’organiser et de recevoir des Sommets d’envergure internationale comme le XVIème Sommet de la Francophonie.

Date de publication

Google+ Facebook Twitter Pinterest Addthis